Comment financer mon projet de transition professionnelle ?

Le projet de transition professionnelle est en général destiné à tous les salariés ayant besoin d’effectuer une action de formation certifiante en vue d’une reconversion professionnelle. Le sujet concerné bénéficie en effet d’un droit d’absence durant la période de l’action de formation tout en maintenant sa rémunération. Mais comment financer un projet de transition professionnelle ?

Projet de transition professionnelle : définition

Le projet de transition professionnelle permet, selon les codes édictés par le gouvernement, au salarié de choisir librement son avenir professionnel. Autrement dit, il s’agit d’un mode d’usage du compte personnel de formation. L’employé peut en effet quitter son poste de travail afin d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences en suivant une formation certifiante. Cette dernière permet ensuite à l’employé d’exercer une nouvelle profession ou un nouveau métier. Ce dispositif s’appuie également sur un principe bien défini qui est le code répertoire opérationnel des métiers et des emplois.

Il est en outre possible de mobiliser le projet de transition professionnelle seulement pour payer une formation diplômante sanctionnée normalement par un certificat enregistré au répertoire particulier ou un certificat enregistré au RNCP ou répertoire des certifications professionnelles.

Quelles sont les procédures à suivre pour bénéficier d’une indemnité d’un PTP ?

Afin de bénéficier d’une prise en charge financière liée à un projet de transition professionnelle, il est primordial de réunir un certain nombre de critères. Une demande d’autorisation d’absence doit être établie pour les employés en CDI. Elle est adressée à l’employeur. Pour cela, il faut respecter les délais de 3 mois avec le commencement de la formation dans le cadre de l’arrêt du travail d’une durée inférieure à six mois. La lettre doit mentionner le nom de l’établissement qui se charge de la tenue de la formation, la durée et la désignation de la formation. Elle doit également mentionner la date du début de l’action de formation ainsi que la date et l’intitulé de l’épreuve concernée.

Quelles prises en charge financières pour son projet de transition professionnelle ?

Si la commission paritaire régionale a validé votre projet de transition professionnelle, la détermination des frais pédagogiques et de la rémunération durant la période de formation se fera sur la base de votre salaire moyen. Le financement comprend aussi les charges conventionnelles et légales assises sur le salaire et tient compte des cotisations de sécurité sociales relatives à ces appointements. L’employé peut bénéficier des aides financières pour payer les frais annexes ou aides à la mobilité.

La VAE : qui peut en bénéficier ?
VAE : à quoi ça sert et pour quelle reconnaissance ?